Monsieur Pierre BALLY

 

                                 1926 - 2009

           

 

 

Notre vice-président-délégué, Pierre BALLY, mais aussi porte-drapeau de l'ACITOE pour le Gâtinais est décédé le 1er janvier 2009, dans sa 83éme année. Ses obsèques se sont déroulées le 6 janvier à Ferrière en Gâtinais, où il résidait.

 

De nombreux anciens combattants avec leurs drapeaux, ses camarades de l'ACITOE, ainsi qu'une délégation de l'UNP du Loiret avaient fait le déplacement, malgré un froid très vif de moins 13°, pour rendre un dernier hommage à Pierre BALLY qui fut un porte drapeaux exemplaire de l'ACITOE, gr 88 de la F.N.A.M.

 

Pierre BALLY est né à Paris, le 1er mai 1926. Il est appelé sous les drapeaux le 5 mai 1946, il sert dans le Génie. Le 6 mai 1947, avant la fin de sa période il s'engage pour 2 ans dans la 1ére Demi Brigade Parachutiste S.A.S. Il suit l'entrainement, passe son brevet de parachutiste n° 7418 et part avec cette Demi Brigade pour l'Indochine et débarque à SAÏON le 12 janvier 1947. Le 22.12.1947, son Unité prend le nom de Demi Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes, perdant ainsi ses traditions SAS, mais garde sa devise » Qui Ose Gagne »

 

Arrivé en fin de contrat le 26.08. 1949, Pierre ne rengage pas. Il quitte l'Armée pour rentrer comme professeur d'Enseignement Technique dont il était retraité.

De son passé militaire, par humilité il n'en parlait pas ou très peu. Pourtant, pendant son séjour en Indochine, de première classe il a été nommé caporal-chef et décoré de la Croix de Guerre des TOE, au titre de la Brigade signée par le Général GONNET le 13 avril 1948 à Hanoï.

 

Mais, c'est surtout dans sa fonction de porte-drapeau de la section ACITOE de Montargis ou il fut particulièrement apprécié par tous ses camarades de 1994 à 2008, par sa disponibilité, son dévouement, son sens de l'honneur et de la parole donnée.

Présent à 10 congrès Maginot où il a représenté le gr 88 en remplacement du porte drapeau départemental, Victor POUPIER retenu pour des raisons familiales, il a toujours répondu présent sans ne jamais rien dire, même, si parfois se déplacer à travers la France, ce n'était pas toujours facile pour lui.

 

Nous garderons de Pierre le souvenir d’un bon copain, pas toujours facile de caractère mais toujours prêt à rendre service et très dévoué au devoir de mémoire envers ses camarades anciens d’Indochine.

 

Nécrologie